Bordeaux, hotels

Hôtel YNDO, Bordeaux

mai 4, 2016 • By

Enveloppées dans l’écrin cosy et confidentiel d’un hôtel particulier typiquement bordelais du XIXème siècle, j’ai pu tester l’hôtel YNDO, un hôtel 5 étoiles qui avec ses douze chambres et suites à la décoration unique et décalée suscitent l’émotion et nous invitent à l’apaisement. L’hôtel est situé près du centre. C’est un établissement original, contemporain, design qui fait plus penser à une maison qu’un hôtel, une chose est sûre on s’y sent bien.

L’insonorisation du lieu fait de l’hôtel un vrai havre de paix (on entend aucun bruit dans la chambre) et pourtant il est situé à proximité idéale de tous les centres d’intérêts touristiques de Bordeau mais situé dans une rue calme, l’endroit idéal.

Au petit déjeuner, le service se fait à table (il n’y a pas de buffet) :
le service de cuisine vous met tout de suite à l’aise : vous commandez tout ce que vous prendriez habituellement sur un buffet, il vous le prépare et vous le sert, et le tour est joué.
On peut s’installer à une grande table, c’est convivial, et la journée commence dans une bonne ambiance matinale. On peut aussi se placer à des tables plus intimes, c’est au choix.

Pour résumer, séjour parfait, je n’ai aucun point négatif à signaler.
Merci beaucoup à toute l’équipe de l’hôtel pour sa gentillesse, Agnès, Magalie, Patrick, tout le staff, et aussi bravo au veilleur de nuit, impeccable dans son rôle.
Si je revenais à Bordeaux, c’est cet hôtel que je choisirais.

PrixEntre 200 et 400 € la nuit

Lieu – 108 Rue Abbé de l’Épée, 33000 Bordeaux

Contact 05 56 23 88 88 / contact@yndohotel.fr

Réseaux Sociaux – Instagram / Facebook

Note Finale – 19,5/20 

Points Positifs

 Superbe établissement décoré avec goût. Les chambres sont très confortables et suffisamment spacieuses. Le personnel est accueillant, attentif et de bon conseil. Le faible nombre de chambres rajoute a l’exclusivité de l’hôtel qui je le rappelle mérite ses 5 étoiles.

Points Négatifs

La chambre n’est pas très bien agencée du coup le décor perd de son intérêt.